Les vignes

Notre vignoble est constitué pour moitié de vieilles vignes (30 ans) et de jeunes vignes (moins de 10 ans). Elles sont réparties sur 4 parcelles : la Pointe, les Crèves Cœurs, la Brosse et les Crèves Cœurs If.

Ces vignes sont cultivées selon le mode de production biologique : nous bannissons ainsi l’utilisation des produits issus de l’industrie chimique de synthèse et préférons par exemple l’utilisation de composts pour la fertilisation, bouillie bordelaise et soufre pour la protection fongicide. Sans oublier le travail du sol sur le rang grâce à des outils interceps, qui permettent de garder les vignes propres sans utilisation de désherbants et favorisent l’enracinement en profondeur de la vigne.

Le respect du cahier des charges de l’agriculture biologique est validé par un organisme de contrôle indépendant agréé par l’État : Écocert, au cours de deux contrôles annuels sur l’exploitation.

Le vignoble de Quincy est parsemé de tours antigel. Elles ont été achetées en commun par l’ensemble des vignerons, réparties stratégiquement sur le vignoble et permettent de se protéger des gelées printanières en créant un flux d’air chaud dans les vignes.

Des travaux rythmés par les saisons

L’hiver, période de repos végétatif pour la vigne, est consacré en grande partie à la taille. Il s’agit d’une opération minutieuse et déterminante pour la pérennité de la vigne et la qualité de la future récolte. Les
sarments
Le sarment est le rameau vert issu de la pousse de la vigne.
taillés sont ensuite broyés et restitués au sol.
Avant la reprise de végétation, nous effectuons le
pliage de baguettes
Fixation, au fil de fer inférieur, de la baguette qui forme le cordon horizontal. Cette étape a pour but de freiner la circulation de la sève et diminuer la vigueur tout en augmentant le fructification.
. Puis, avec le retour des beaux jours et la croissance de la vigne, nous réalisons les opérations
d’épamprage
Arrachage des gourmands du pied de vigne.
,
d'accolage
Les rameaux de vigne sont palissées entre deux fils de fer.
puis de
rognage
Sectionnement de la partie supérieure des rameaux. Il permet d’améliorer l’ensoleillement des grappes et de supprimer les jeunes pousses sensibles au mildiou.
.
À partir du mois de mars, le désherbage mécanique peut reprendre. Jusqu’en fin d’été, l’observation des vignes est indispensable : des maladies fongiques (notamment le
mildiou)
Maladie cryptogamique se manifestant par l’apparition de moisissures blanches cotonneuses suivies d’un flétrissement général de la feuille.
sont amenées à se développer et peuvent impacter fortement le rendement. La prévention contre ces maladies est réalisée grâce à des produits comme la bouillie bordelaise.

Enfin, en septembre, dès que le stade de maturité optimal est atteint, nous réalisons la vendange, récompense d’une année de travail et d’observation.